Tuesday, March 20, 2012

Marcel Dupré (1886-1971)


In English:  http://www.talkclassical.com/blogs/itywltmt/949-marcel-dupr-1886-1971.html 


Le troisième billet de notre série orgue et Carême est dédié au compositeur, interprète et pédagogue Marcel Dupré, qui a figuré d'une façon ou d'iune autre dans nos deux autres billets.

Dupré est sans doute la figure de proue de l'orgue français au XXe siècle, interprète hors-pair et c'est sans doute comme interprète qu'il est souvent mentionné, et ce plus que comme compositeur. Nos choix de cette semaine aborderont et l'interprète et le compositeur.
L'anecdote que j'ai partagée sur Messiaen et ses premières armes auprès de Dupré révèle beaucoup sur le respect réciproque de ces deux gfrands artistes. On pourrait en dire de même de Dupré et son mentor, WidorDupré sera admis au Conservatoire de Paris en 1904, et fera sa formation sous Widor, Alexandre Guilmant et Louis Vierne.

Comme interprète, Dupré succèdera à Widor comme titulaire du grand orgue de St. Sulpice et il y sera jusqu'à son décès en 1971. Son premier grand succès fut une paire de concets-marathon de dix jours où il exécute l'oeuvre pour orgue de Bach entièrement de mémoire (en 1920 et 1921). Il donnera plus de 2000 récitals partout  en Europe, en Amérique et en Australie.

En 1926, il sera nommé professeur d'orgueet d'improvisation  au Conservatoire et y restera jusqu'en 1954, en plus d'ajouter de l'enseignement au Conservatoire Américain de Fontainebl;eau (1947-54). Parmi ses élèves les plus connus (hormis Messiaen), on compte frère et soeur Alain (Jehan and Marie-Claire), Marie-Madeleine Chevalier-Duruflé, Pierre Cochereau, Virgil Fox,Jean-Jacques Grünenwald (qui succèdera Dupré à  St-Sulpice), Jean Guillou, Jean Langlais, et j'en passe!

Virtuose et compositeur, on peut le comparer à Paganini dans le sens suivant: ses oeuvres sont admirées par les grands interprètes de son instrument, sans toutefois avoir la cote d'amour des mélomanes. Son catalogue compte plus de 80 oeuvres majeures, et sacrées et profanes, pour orgue et autres instruments.

Mes sélections de cette semaine

Dupré sera aux commandes de plusieurs orgues dans BachWidor et Handel, en plus qu'interpréter de ces propres oeuvres. On entendra quelques autres interprètes jouant Dupré. Les pièces sont et des bijoux et des sélections appropriées pour le Carême.
En plus, je vous offre en prime ma version préférée de la Symphonie avec orgue de Saint-Saëns, endisquée avec Paul Paray et l'Orchestre Symphonique de Détroit dans les années 1950. Concours de circonstances, Dupré et Paray, confrères au Conservatoire, étaient tous deux à Détroit, et l'équipe Mercury était présente pour cet évèenement inoubliable, inaugurant un nouvel orgue à l'auditorium Ford, là où Paray a dirigé ce que je considère le meilleur orchestre français au monde, meilleur encore que Munch et Boston!


DETAILS


George Frideric HANDEL (1685-1759)
Recitative et Final du concerto en sol mineur, Op.4, No.1 (HWV289)
Marcel Dupré joue l'orgue Suret à l'église Saint Rémy-Saint Avoir
(Saint-Rémy-lès-Chevreuse, France)

Marcel DUPRE (1886-1971)
Cortège et litanie, op. 19, no.2 (Version pour orgue seul)
Marcel Dupré joue le grand orgue Cavaillé-Coll à l'Église Saint-Sulpice (Paris)

Prélude et Fugue en sol mineur, Op. 7, no.3
Philippe Delacour joue l'orgue Haerpfer du Château-Salins (France).

Poème Héroïque, pour orgue, cuivres et percussions, Op.33
Empire Brass et Michael Murray joue l'orgue Aeolian-Skinner à la Church of the Advent, Boston

"Carillon" extrait de Sept Pieces, op. 27
Marcel Dupré joue le grand orgue Cavaillé-Coll à l'Église Saint-Sulpice (Paris) 

Improvisation (date inconnue, après 1953)
Marcel Dupré joue l'orgue Genf AG à la Fraumünster Cathedral, Zürich

Johann Sebastian BACH (1685-1750)
Prélude et Fugue en la mineur, BWV 543
Marcel Dupré joue l'orgue Suret à l'église Saint Rémy-Saint Avoir
(Saint-Rémy-lès-Chevreuse, France) 

Charles-Marie WIDOR (1844-1937)
"Salve Regina" extrait de la Sympohonie no.2 en ré majeur, Op. 13, no. 2
Marcel Dupré joue le grand orgue Aeolian-Skinner à Saint Thomas NYC.

Camille SAINT-SAËNS (1835-1921)
Finale (Maestoso Allegro) de la symphonie no.3 en ut mineur, Op. 78 ('Avec orgue')
Marcel Dupré joue le grand orgue Aeolian-Skinner du Ford Auditorium (Détroit, MI)
Detroit Symphony Orchestra, sous Paul Paray
[Performance Intégrale]